Monfort-L’amaury (78490)

Monfort-l’Amaury, authentique village médiéval est situé dans les Yvelines à 45 km environ de Paris, au nord de Rambouillet (20 km), entre les communes de Grosrouvre, Méré et Les Mesnuls. Montfortl’Amaury a pris le nom d’Amaury 1er, le premier comte de Montfort.

La commune compte près de 3000 habitants, une école primaire, une école élémentaire et un collège, de nombreux commerces, des restaurants (restaurant ibérique, le Fleur Baan Thai (28 Place Robert Brault) qui garantie un dépaysement total dès que l’on a passé le portail ou encore le bien sympathique Bistrot des Tours (5 Place de la Libération),  de nombreux parcs et au moins 6 monuments historiques dont :

  • Le château fort de Montfort
  • La maison de Maurice Ravel
  • Le château de Groussay
  • L’église Saint-Pierre

Située à 35 minutes de la gare Montparnasse, Montfortl’Amaury a su séduire de nombreuses personnalités parmi lesquelles Charles Aznavour, Claude Berri, Hallyday, Philippe Starck, Florent Pagny, Didier Barbelivien, Jean Anouilh…

Se promener dans Montfort-l’Amaury c’est une invitation à se replonger dans un décors historique, entre rues pavées, vue imprenable sur les ruines du chateau et la campagne qui l’entoure.

Quelques chiffres sur l’immobilier à Monfort-l’Amaury :

Le prix moyen à Monfort, même si cela n’a pas une grande signification, varie entre 3000 à 3500 euros mais il grimpe allègrement autour des 5000 euros pour certains biens.

Le prix moyen varie peu depuis des années et se maintient malgré la crise. Il faut compter environ 2 mois pour céder son bien dans la commune, une durée tout à fait raisonnable.

 

 

 

 

Une agence immobilière ou un agent immobilier sont-ils indispensables ?

Une agence immobilière ou un agent immobilier sont-ils indispensables ? Faut-il passer par un agent immobilier… ou pas ?

Il y a quelques années, lorsqu’on souhaitait vendre ou acquérir un bien immobilier la démarche était assez simple : on confiait son bien à l’agence de confiance située à proximité. L’agent immobilier était connu et identifié, ce dernier occupait l’agence depuis de nombreuses années.

Il était certes possible d’afficher un panneau « à vendre » directement sur son bien et passer une annonce dans la rubrique immobilière « petites annonces » de son quotidien régional (ou national).

Avec l’apparition d’internet et de la crise immobilière, la donne a changé; il est désormais possible, sans être agent immobilier de se charger de la cession de son bien en gérant directement la diffusion de l’annonce.

De nombreux sites d’annonces en ligne comme leboncoin.fr permet en quelques clics de diffuser le descriptif plus ou moins précis de son bien auprès de milliers d’acheteurs potentiels pour rien (ou quelques euros en fonction des options de visibilité).

Alors pourquoi confier un bien à un agent dont la visibilité proposée par quelques panneaux en vitrine ne peut rivaliser avec une annonce en ligne ? Quelle valeur ajoutée peut-on attendre en contrepartie de 3 à 10% de commission ? Un gain de temps, c’est certain, mais cela ne justifie pas le prix…

Benjamine-68

Alors faut-il limiter le rôle de l’agence à la capacité de vendre (ou de rendre visible) un bien proposé à la vente et au temps nécessaire à le faire visiter ?

Je dirais qu’il faut prendre en compte plusieurs choses et faire un choix en fonction :

d’abord évaluer la capacité de l’agence à estimer le bon prix (d’achat ou de vente) et à le négocier en trouvant les arguments permettant d’atteindre le prix acceptable aux deux parties; chaque bien a une valeur marchande, et c’est là que se trouve le prix du marché que l’agent immobilier se doit de déterminer au plus juste ( le plus juste prix n’étant pas forcément celui que l’on veut entendre quand on met en vente son bien 😉 )

Il doit permettre également d’éviter les écueils en tout genre : les dossiers ne présentant pas toutes les garanties, les irrégularités éventuelles, les vices cachés, bref il est là pour poser toutes les questions auxquelles vous ne penseriez pas, et faire appel a son réseau d’experts et à ses partenaires pour obtenir les réponses (notaires, banquiers, entreprise général de bâtiments…).

Il rassure l’acquéreur par son expertise et le guide à faire un choix qui lui conviendra.

Enfin il est aussi l’intermédiaire qui permet à une négociation d’aboutir car qui dit négociation, dit acrobaties et jonglage pour pouvoir conserver les égos intacts! 😉

Donc petites économies ou réel gain de temps (et d’argent) et de services, à vous de juger !